• La Limbourgeoise

Déclaration de politique générale


Vers une commune SMART : sure, moderne, ambitieuse, renouvelable et travailleuse



La Limbourgeoise ouvre le jeu! Nous avons invité les groupes d'opposition à approuver cette DPG et à participer à l'élaboration du PST (la traduction de la DPG en actions concrètes). Il s'agit d'un geste d'ouverture fort de notre part auquel a répondu favorablement Changeons Ensemble.



PREAMBULE


Le début d’une mandature communale est inévitablement marqué par la rédaction de la déclaration de politique générale, document définissant les axes de forces de la politique communale pour les 6 années à venir. Pour la ville de Limbourg, la majorité en place souhaite poursuivre les réformes et le renouveau initié depuis 6 ans en faisant évoluer la commune de façon à ce qu’elle soit plus SMART, à savoir plus sure, moderne, active, renouvelable et travailleuse. Cet acronyme résume notre volonté de pérenniser les acquis des années passées tout en s’appuyant sur eux pour faire de notre commune une commune du 21e siècle au sein de laquelle les citoyens puissent s’épanouir dans un cadre de vie propice à leur bien-être.


Pour ce faire, il nous faudra agir sur bases des constats et des défis identifiés par l’ensemble de la classe politique limbourgeoise à l’issue de la précédente mandature. En effet, malgré son patrimoine exceptionnel, ses habitations de caractères, ses lieux publics en plein renouvellement, la vitalité de ses petits indépendants et de ses sociétés locales, notre commune jouit parfois de l’image d’une ancienne commune qui n’a pas su prendre le virage de la révolution industrielle ni celui de la révolution numérique. Il est aujourd’hui temps que cela change : notre volonté est de redorer le blason d’une commune dont les atouts sont trop souvent méconnus.


Cette ambition, nous la porterons au travers de nos 8 axes prioritaires annoncés durant la campagne. Pour cela, nous comptons fermement :

1. Aller encore plus loin en matière de mobilité

2. Aller encore plus loin en matière de sécurité

3. Aller encore plus loin dans la convivialité

4. Aller encore plus loin dans le service aux citoyens

5. Aller encore plus loin dans l’environnement, l’écologie et la propreté publique

6. Aller encore plus loin dans le bien-être de notre population

7. Aller encore plus loin dans l’information aux citoyens

8. Aller encore plus loin dans la prospérité de notre commune


Le présent document, rédigé sur base de la traduction en 8 axes de notre volonté de faire avancer notre commune, donne la direction que prendra notre action politique ces 6 prochaines années. Il ne s’agit donc pas d’un relevé exhaustif des actions que nous entreprendrons, ce sera le cas du Plan Stratégique Transversal qui sera présenté plus tard, mais bien d’une feuille de route indiquant les grandes directions vers lesquelles nous voulons faire évoluer Limbourg, vers lesquelles nous voulons tendre pour assurer à chacun et chacune sans discrimination la possibilité de vivre dans une commune bien dans son époque, sure, moderne, ambitieuse, renouvelable et travailleuse.


1. MOBILITE


Pour la mobilité, il y aura lieu de réserver à chaque usager, qu’il soit, piéton, cycliste, motard, automobiliste ou encore chauffeur poids, une place sur les voiries publiques. Une place qui lui permettra de se déplacer dans le respect des autres usagers et de manière optimale. Nous voulons créer des trottoirs là où cela est nécessaire, refaire les voiries là où cela est nécessaire et adapter les vitesses et le charroi là où la configuration l’impose. Toutefois, cela devra se faire dans le respect de chacun en proposant des alternatives crédibles à ceux qui pourraient s’estimer lésés.


La mobilité en 2019 passe aussi par des mesures en matière de mobilité douce et de transport en commun. Il faudra se battre pour maintenir l’offre de bus et de train à l’heure où les petites lignes sont menacées. Si possible nous développerons cette offre pour répondre aux besoins de notre population. Pour la mobilité douce, il faudra l’encourager en créant les conditions propices à son développement. Espaces publics adaptés, itinéraires sécurisés ou encore aire d’accueil de délestage.


2. SECURITE


Pour la sécurité, il est plus que nécessaire de maintenir les effectifs présents sur Limbourg et de les déployer davantage sur le terrain. Il faudra aussi maintenir le passage récurrent des patrouilles de la zone dans les lieux sensibles. Nous rappelons que sur l’espace de la dernière législature, la criminalité à Limbourg a diminué de 42%, il faut donc poursuivre cette décrue.


Certains cas nécessitent de la répression et nous entendons assurer à nos policiers et à notre gardien de la paix les moyens d’y parvenir, mais il faudra aussi poursuivre le travail préventif nécessaire. Nous espérons pouvoir compter sur le travail des éducateurs de rue pour y parvenir dans le lancement d’un nouveau plan de cohésion sociale à l’horizon 2020.


Nous voulons aussi en finir avec les petites incivilités, notamment les déjections canines qui gâchent notre quotidien. Une fois de plus c’est en alliant prévention et répression que nous parviendrons à marginaliser ce phénomène.


La sécurité, ce n’est pas que la police, le gardien de la paix et la criminalité. La sécurité, c’est aussi le travail de nos hommes du feu. A Limbourg, nous avons une caserne moderne et prochainement agrandie. Cet outil a un coût pour les limbourgeois, mais c’est aussi un avantage qu’il y aura lieu de préserver durant les changements sans doute à venir au sein de la zone de secours.


La sécurité c’est aussi la mise aux normes des bâtiments publics et privés. Pour les publics, nous comptons bien achever les importants investissements déjà consentis et aussi maintenir nos bâtiments aux normes maintenant qu’ils le sont ou en passe de l’être. Pour les bâtiments privés, nous avons du pain sur la planche. Car tout le monde le sait, un logement de mauvaise qualité est souvent loué par des personnes en situation de précarité. Il y aura lieu de faire le nécessaire pour relever la qualité des logements, car un logement décent est un droit pour tous. Il faudra aussi venir en aide à ces personnes en difficulté de manière à leur permettre de rebondir.


La sécurité est aussi sur nos routes. Les investissements vont se poursuivre en dispositifs ralentisseurs, de manière à réduire la vitesse là où les limitations ne sont pas respectées.


Enfin, la sécurité concerne les manifestations organisées sur notre territoire. Les exigences sont de plus en plus élevées que ce soit des pompiers où des policiers, pour les raisons que tout le monde comprend, mais qui compliquent fortement la tâche des organisateurs. Ces 6 dernières années, nous avons veillé à soutenir ces organisateurs en mettant sur pieds un accompagnement particulier et des réunions préparatoires de concertation. Nous poursuivons dans cette voie, car comme nous le disions, Limbourg ne serait rien sans le dynamisme de ses sociétés locales.


3. CONVIVIALITE


Pour la convivialité les Limbourgeois et les Limbourgeoises sont déjà plus que bien classés. Il faudra trouver le bon ajustement pour que la recherche de toujours plus de sécurité ne mette à mal cette convivialité.


Pour entretenir cette convivialité et l’intensifier, nous comptons travailler sur l’intégration des nouveaux arrivants. Manifestement, la formule de ces dernières années n’a pas convaincu à ce sujet, il faut donc revoir notre copie et procéder autrement, car l’intégration compte pour beaucoup dans le niveau de bien-être de nos habitants.


L’intégration de nos habitants passera aussi par davantage d’implication dans la vie de la cité. La participation citoyenne à travers le CCA, le CCE ou encore le CCJ et la CCAT devra devenir la norme. D’autres commissions pourraient voir le jour en fonction des besoins.


Nous comptons aussi davantage consulter la population en amont à l’occasion de grands chantiers. C’est ce que nous commençons à faire avec le chantier de Villers pour lequel une réunion avec les riverains est prévue en février.


Le programme communal de développement rural pour lequel un auteur de projet est en cours de désignation va aussi permettre aux citoyens de s’exprimer.


Nos sociétés locales sont-elles, déjà dynamiques, mais reposent essentiellement sur de nombreux bénévoles. Il est nécessaire de soutenir ces bénévoles, mais aussi de systématiser le soutien de la commune en revoyant le mécanisme de subvention dans un but de simplification administrative et de transparence.


Nous voudrions achever cet axe en ayant un mot pour les personnes âgées quelque fois isolées et que nous entendons intégrer à la vie locale. Le CCA et le CPAS ont là un rôle important à jouer. Bien qu’il ne soit pas dans nos missions légales, cette mission nous semble d’intérêt général.


4. SERVICE AUX CITOYENS


Pour le service aux citoyens nous voulons un service public local moderne à la hauteur des attentes de la population. Nous voulons que l’administration communale devienne un lieu de vie où tout le monde est le bienvenu. Cette administration doit aussi être un modèle en termes d’isolation et performance énergétique. Le tableau que vous dépeignons n’est pas la situation existante, que ce soit ici, au CPAS où à la police. Nous voulons donc sortir de terre un nouveau bâtiment qui répondra à ces attentes et qui servira d’impulsion et de modèle dans la performance énergétique du bâti du centre-ville. Il faudra aussi poursuivre l’entretien et la rénovation de tous nos bâtiments.


Il y a la qualité et le confort des bâtiments publics, mais aussi la qualité de ce que l’on y fait. A l’administration nous travaillerons à la simplification administrative dans nos domaines de compétences, au Kursaal, à l’ARVO et à la Bibliothèque nous entendons rendre la culture davantage plurielle et davantage accessible de manière à ce qu’elle représente les gouts et les attentes des Limbourgeois. Trop peu d’entre eux fréquentent ces lieux actuellement.


Tout en maintenant la qualité du service, l’agrandissement de la crèche sera aussi étudié, à nouveau pour répondre aux besoins des limbourgeois.


Dans les bâtiments scolaires nous voulons maintenir un enseignement de qualité, notamment en investissant dans l’apprentissage des langues. Nous entendons aussi développer des repas scolaires à base de produits locaux.


5. ENVIRONNEMENT


Pour l’environnement, de nombreux défis nous attendent. Il nous faut assumer notre retard et tout mettre en œuvre pour répondre aux défis de notre siècle en la matière. Il n’est pas trop tard, mais il est plus que temps.


Nous allons revoir les performances énergétiques des bâtiments auxquelles nous faisions référence ci-dessus. Ce sera aussi l’occasion de s’attarder sur la part d’énergies renouvelables utilisée pour alimenter ces bâtiments. Des solutions existent pour augmenter cette part, à nous de les saisir et à terme d’alléger notre budget ordinaire.


L’éclairage public représente lui aussi un coût, n’est-ce pas l’occasion d’investir dans des éclairages moins énergivores de manière faire diminuer la facture de la commune.


Puisqu’on parle de nos réseaux, nous nous en voudrions de ne pas préciser qu’il faudra poursuivre l’extension de notre réseau d’égouttage et l’entretenir là où c’est nécessaire. Il s’agit là d’un élément important pour notre environnement. On parle d’assainir les eaux sales, mais il faut aussi acheminer les eaux propres. Notre réseau d’eau nécessite de nouveaux investissements pour limiter les fuites et le gaspillage. Par la même occasion cela permettrait de réduire nos factures d’eau. Une station de captage fait aussi partie des pistes pour réduire cette facture en redevenant producteur d’eau. Nous allons poursuivre la politique d’égouttage et d’assainissement des eaux usées.


Nous comptons aussi revoir la façon d’entretenir notre commune.


Enfin, nous sommes déterminés et c’est le plus important, davantage sensibiliser notamment nos enfants, dès le plus jeune âge à la gestion des déchets, au compostage, à l’énergie ainsi qu’au développement durable. Car ce sont les adultes de demain qui pourront dès aujourd’hui influencer leurs parents, les adultes d’aujourd’hui, aux meilleurs comportements pour l’environnement.


Nous allons enfin encourager l’isolation des bâtiments existants.


6. BIEN-ETRE


Pour le bien-être de notre population il faut qu’à chaque étape de la vie, la commune soit au plus proche de sa population. Ce lien de proximité unique est vital.

Pour les enfants en bas âge, il faudra s’assurer que nous puissions accueillir le plus grand nombre, que ce soit à la crèche ou chez les accueillantes conventionnées.


Durant les stages, nous devons pouvoir augmenter l’offre de places. Nos écoles doivent aussi être à leur disposition pour les accueillir.


Nous entendons aussi soutenir les différentes jeunesses. Nous l’avons fait dernièrement avec la création de la jeunesse manquante, la jeunesse dolhaintoise. Nous continuerons à être à leurs côtés.


Dans les activités extra-scolaires nous avons aussi un rôle à jouer. Il faut maintenir une offre sportive attractive au sein de nos infrastructures et donner aux jeunes l’envie de faire du sport.


En matière de santé, nous voulons aussi être là pour encourager notamment une nourriture saine et savoureuse par la même occasion tout en évitant le gaspillage alimentaire.


Au delà de l’alimentation notre santé peut basculer à tout moment parfois de façon brutale et les bons gestes portés au bon moment pourraient nous sauver, c’est la raison pour laquelle nous souhaiterions démocratiser et encourager les formations aux premiers secours.


Enfin, le bien-être nous concerne tous, peu importe notre âge et notre catégorie sociale ou encore notre situation. Nous voulons ici délivrer un message aux personnes les plus précarisées et isolées de notre population. Comme les autres vous êtes Limbourgeois, vous aussi vous avez droit au bien-être et nous serons là pour vous permettre d’y accéder.


Pour y parvenir nous entendons resserrer les liens et la collaboration avec le CPAS de manière à parvenir à cet idéal ou à tout le moins à s’en rapprocher.


7. INFORMATION AUX CITOYENS


Pour l’information aux citoyens nous pouvons faire mieux et nous allons faire mieux. Les rencontres citoyennes et les toutes-boites seront amplifiés, mais nous allons surtout investir les nouveaux modes de communication. La lisibilité du site internet de la commune sera revue et notre présence sur les réseaux sociaux sera systématisée. L’information, notamment concernant les chantiers sera améliorée (sur le terrain, la communication pourra aussi être améliorée).


Plus largement, nous entendons aussi développer un guichet unique auquel la population pourra s’adresser et qui orientera les personnes vers les services et organismes compétents, car il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans la Belgique fédérale de 2019, la commune constitue l’un des derniers points de repère. Nous devons assumer ce rôle.


8. PROSPERITE


Pour la prospérité de notre commune, qui constitue le dernier axe de notre déclaration de politique générale, il y a beaucoup à dire. En effet, sans argent, pas de projets à développer. C’est le cas de la commune, comme de nos habitants et de nos entreprises.


Concernant nos entreprises, qu’elles soient petites ou grandes, nous souhaitons développer un lien ainsi qu’une étroite collaboration. Il faut promouvoir les commerçants locaux tout en mettant en place un contexte favorable à leur prospérité et à leur développement. Nous pouvons travailler sur l’insertion socio-professionnelle des demandeurs d’emploi, de manière à apporter de la main d’œuvre aux entreprises qui en recherche. Il faudra essayer d’offrir aux demandeurs d’emploi le bagage nécessaire pour qu’ils puissent répondre aux attentes des employeurs.


Il faut aussi pouvoir répondre aux besoins de locaux de nos entreprises, c’est pourquoi nous souhaitons travailler à la création d’une zone d’artisanat locale pour permettre répondre à cette attente.


Les agriculteurs locaux, ne devront pas être oubliés, si on veut qu’ils puissent poursuivre leurs activités. Il faudra être à l’écoute de leur besoin et disponible pour les accompagner dans leurs démarches de développement et de diversification.


Le tourisme à Limbourg représente aussi un défi. S’il est bien organisé, il permettra de faire prospérer notre économie tout en respectant la quiétude des riverains.


Pour faire développer tous nos projets nous devrons veiller à débloquer les moyens financiers nécessaires, ce qui passera par un suivi journalier de nos finances communales. Il faudra, et c’est inévitable, trouver de nouvelles marges par une réduction de certaines dépenses tout en envisageant de nouvelles sources de revenu.


CONCLUSION


Les 8 lignes de force présentées ici serviront donc à orienter l’action communale dans l’intérêt général, dans l’intérêt des citoyens limbourgeois. Les directions retenues sont ambitieuses, il s’agira maintenant d’en détailler les actions dans le Plan Stratégique Transversal de façon à respecter les contraintes budgétaires inhérentes à la bonne gouvernance locale.


Malgré cela, c’est en développant des propositions ambitieuses et novatrices que la nouvelle majorité compte faire évoluer Limbourg et la faire entrer de plein pied dans le 21 e siècle. Afin d’atteindre cet objectif, tous les acteurs politiques limbourgeois devront être prêts à travailler dans un sens commun : celui, déjà cité, de l’intérêt du plus grand nombre.


Le projet décrit dans cette déclaration de politique générale sera, nous l’espérons, endossé au-delà de la majorité. En effet, c’est ensemble, avec chaque groupe politique et en concertation avec le citoyen, que nous parviendrons à faire de Limbourg une commune SMART, une commune dans laquelle chaque citoyen est fier de résider et de vivre parce qu’elle évolue, parce qu’elle s’adapte aux réalités de son temps via une politique locale résolument tournée vers l’avenir, réaliste, ambitieuse et consciente des défis contemporains.



  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon