• La Limbourgeoise

Budget : 90.000€ en réserve, 5.000.000€ d'investissements!

L’échevin des Finances Limbourgeois, Alain Schils (La Limbourgeoise), a présenté ce lundi en conseil un budget 2020 qui met en lumière la gestion saine et efficace des finances limbourgeoises. En effet, ce budget permet, pour la première fois depuis 2014, de ne pas recourir au mécanisme du crédit spécial de recettes, mécanisme fictif qui permet d’équilibrer le budget alors qu’il est déficitaire. Cette grande première est à mettre sur le compte de plusieurs éléments :

  • Une maîtrise des coûts de personnel et des coûts de fonctionnement qui malgré les pressions liées aux indexations, pensions et autres éléments restent stables.

  • Une rationalisation des dépenses, notamment des subsides accordés aux ASBL communales.

  • Une adaptation des recettes en les rapprochant des coûts vérités des services fournis par l’administration.


Les efforts et le travail effectués par La Limbourgeoise permettent de présenter un budget sans crédit spécial et qui prévoit des réserves (85.000€) qui viendront renflouer des fonds de réserve ordinaire et extraordinaire largement entamés.


La Limbourgeoise est donc fière du travail accomplit pour présenter ce budget qu’il faut presque qualifier d’historique tant la disparation du crédit spécial et l’apparition de recettes est rare à Limbourg. Ce budget met en lumière la gestion saine des finances limbourgeoises qui permettent d’engranger de premiers résultats encourageants.




Le budget extraordinaire met quant à lui en lumière la politique d’investissements raisonnés défendue par notre groupe. Limbourg est une commune en mouvement et les investissements prévus montrent la volonté qu’à La Limbourgeoise de faire de Limbourg une commune modernisée permettant à ses citoyens de s’y épanouir pleinement. Voici les projets retenus, pour des investissements de 5.000.000€ :


  • Nous espérons enfin pouvoir avancer dans le projet de rénovation de la plaine de jeux pour laquelle la désignation d’un nouveau AP est en cours; (+-900.000 € avec +- 642.000 de subside) Le projet de rénovation de l’ARVO financé par le FEADER et par le CGT, avec le souhait de rendre l’ensemble du bâtiment accessible au PMR, le grenier actuellement inutilisé sera aussi utilisé suite à la transformation prévue (510.000 € avec +- 430.000 € de subside). L’objectif est d’attribuer le marché en 2020;

  • Nous souhaitons aussi avancer dans la réaffectation du site Hoeck, dont nous avons pris acquisition le 4 décembre dernier (510.000 € avec +- 248.000 € de subside);

  • Le gros dossier de l’année c’est la rénovation et l’égouttage de Villers. Un engagement de longue date. Après Chemin du Meunier, Au patron, La Nouvelle Route et le Thier de Villers, voici encore un grand axe que l’on veut remettre à neuf. Il y en aura pour plus de 1.500.000€;

  • Nous avons aussi prévu de la maintenance de voirie à Al’Trappe et une ruelle à Bayau. Je précise que l’enduisage prévu à Hèvremont, prévu en 2019 a bien été attribué et sera réalisé au printemps 115.000 € ;

  • Au niveau enseignement, après Limbourg et Bilstain, on recommence un tour avec Goé pour investir dans ne cadre du Programme prioritaire de travaux. L’objectif est de complètement repenser l’avant du bâtiment afin de l’adapter à son activité actuelle. On va désigner le bureau d’études. Il s’agit d’un projet subventionné à 88% ;

  • On va poursuivre les exhumations dans nos cimetières pour 20.000€, là aussi c’était annoncé dans le PST;

  • Nous allons aussi avancer sur la problématique du Pont Vesdray, dont on s’est aperçu fin de la précédente législature qu’il nécessitait des investissements. Il s’agit à présent de lancer l’étude pour préciser les choses, établir le cahier des charges et l’estimation du marché 20.000 €;

  • Nous avons aussi un logement communal à rénover à la Bêverie, il était loué au CPAS comme ILA, mais est actuellement inoccupé. Le rénover nous permettra de le relouer et d’obtenir avec le loyer des recettes à l’ordinaire, ce qui est toujours positif;

  • Il est aussi prévu de remplacer en partenariat avec ORES, l’éclairage public. Pendant les 1à prochaines années nous passerons progressivement au LED. C’est prévu pour toutes les communes dont Limbourg. Ce sera l’occasion de faire des économies d’énergie dans le cadre du plan POLLEC, une bonne chose pour l’environnement 70.660 € ;

  • Pour l’environnement nous allons aussi installer des poubelles publics à tri dans le cadre de la subvention accordée par le Ministre Di Antonio;

  • Le projet smart ROAD est aussi au programme, il s’agit d’un projet pilote de ralentisseurs intelligents pour essayer de répondre à la problématique de la vitesse dans les rues de la commune (66.000 € avec +- 36.000€ de subside);

  • Après avoir acquis le site Hoeck et lancé des études de stabilité du sol (nécessaire pour aiguiller les études sur le coût des fondations, nous allons lancer l’étude pour dessiner et estimer plus fidèlement le nouveau bâtiment administratif, 10.000€ sont prévus;

  • Il y a quelques travaux de mise aux normes de la caserne à réaliser. Il s’agit de mettre la chaufferie en ordre avec le règlement incendie, pas plus mal pour une caserne de pompiers. Caserne que nous louons actuellement à la zone. On s’est aperçu de ce problème dans le cadre du chantier de construction des deux classes;

  • Au niveau administratif, 2020 est l’année de remplacer toute une série d’ordinateurs qui ont dépassé les 5 ans de service;

  • Pour le service des travaux 25.000€ de matériel d’exploitation sont prévus. En priorité pour la désherbeuse si elle venait à nous lâcher. Autrement un diagnostic des besoins est actuellement en cours dans le cadre de la réorganisation du service, afin de voir quel équipement actuel est toujours nécessaire, ce qu’il y a lieu de remplacer ou de supprimer et ce qu’il y a lieu d’acquérir.


Retrouvez ci-dessous la présentation du budget 2020 de la Ville de Limbourg:





  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon